infect


infect

infect, e [ ɛ̃fɛkt ] adj.
XIVe; lat. infectus, p. p. de inficere « imprégner, infecter »
1Qui a une odeur, un goût ignoble. pestilentiel, putride, répugnant. Charogne infecte. pourri. Cloaque, bourbier infect. Odeur infecte. Goût infect.
2Très mauvais dans son genre. Nous avons fait un repas infect; ce vin est infect. ignoble, infâme. Il a fait cet été un temps infect. pourri. Livre infect.
Très sale, d'aspect repoussant. « Sitôt rentré dans notre infect appartement » (A. Gide).
3Qui suscite le dégoût moral. abject, fam. dégueulasse, ignoble, répugnant. Il a été infect avec ses meilleurs amis. « Tu es un sale type. Un type infect » (Cocteau).
⊗ CONTR. Délicieux; 1. bon, propre. 1. Bien, chic.

infect, infecte adjectif (latin infectus, de inficere, souiller) Qui exhale des émanations puantes : Une odeur infecte. Qui est très mauvais : Une nourriture infecte. Qui excite le dégoût : Un livre infect.infect, infecte (synonymes) adjectif (latin infectus, de inficere, souiller) Qui exhale des émanations puantes
Synonymes :
- fétide
- nauséabond
Contraires :
- parfumé
Qui est très mauvais
Synonymes :
- répugnant
Contraires :
- bon
Qui excite le dégoÛt
Synonymes :
- infâme

infect, ecte
adj.
d1./d Qui répand une odeur repoussante. Haleine infecte.
d2./d Très mauvais. Vin infect.
d3./d Très sale. Un recoin infect.
d4./d Fam. Moralement répugnant. Personnage infect.

⇒INFECT, -ECTE, adj.
A. — Qui infecte, qui, par suite de corruption, a une odeur et, ou un goût ignoble. Cadavre, viande infect(e). Quelques vieilles, accroupies, vendent des boulettes de ce beurre infect de karité, des piments, du mil et du poisson en poudre (MORAND, Paris-Tombouctou, 1929, p. 113).
B. — Qui dénonce, qui révèle une infection.
1. [Affectant l'odorat] Air, haleine, puanteur, relent infect(e). Les déjections, les excréments de toute cette armée malade empoisonnaient l'air d'émanations infectes (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 463). D'un recoin de l'escalier, une odeur infecte la frappa au passage (MONTHERL., Songe, 1922, p. 200).
2. [Affectant le goût] Goût infect. Il souffre. Dans sa bouche, le sang extravasé donne à sa salive une saveur infecte (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 743).
C. — P. ext. [Avec simple valeur dépréc.]
1. [Quand il s'agit de la propreté] Très sale. Appartement, hôtel, restaurant infect. La mère Cochelet habitait, au bout du corridor, un taudis infect (FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 139).
2. [Quand il s'agit de la qualité] Très mauvais. Cuisine, film, temps infect(e) :
1. Un d'eux voulut entamer une discussion sur un lot de tableaux infects qu'on venait de mettre au Musée du Luxembourg...
ZOLA, Œuvre, 1886, p. 81.
3. Au fig. Qui provoque un dégoût moral. Chantage, égoïsme, genre, homme, individu, siècle, type infect; corruption, vérité infecte. C'est trop infect, à la fin, cette grande bringue qui refuse de bouger, qui crève de gourmandise et qui ne peut pas faire un effort (COCTEAU, Enf. terr., 1929, p. 87) :
2. ... et voici des industriels qui peuvent, sans qu'elle [la police] l'empêche, nous poursuivre de leurs spéculations infectes, inonder nos domiciles de prospectus impurs, les faire distribuer sur la voie publique, tapisser les murailles de mots et d'images obscènes, dévoiler le mal en proposant le remède, attirer la curiosité des enfants vers des choses qu'ils apprendront toujours trop tôt.
REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 90.
Arg. ,,Peu généreux, — Dans l'argot des petites dames`` (DELVAU 1866, p. 208).
Emploi subst. L'infecte, oh! l'infecte pensait Paul qui feignait de dormir et dont l'agitation se traduisait par des tics (COCTEAU, Enf. terr., 1929p. 99).
REM. Infectement, adv. D'une manière infecte. Je reconnais que j'ai agi infectement avec vous (PROUST, Temps retr., 1922, p. 780).
Prononc. et Orth. : []. GATTEL 1841 prononce, au masc., [-k]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1363 « qui a une odeur, un goût ignoble » (F.A. ISAMBERT, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 5, p. 147); 2. ca 1500 [éd. du XVIe s.] « qui excite le dégoût moral » (COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 3, p. 78, var.). Empr. au lat. infectus, part. passé de inficere « imprégner, recouvrir une chose de quelque chose », « empoisonner, infecter ». Cf. également l'a. fr. enfait « infecté » (ca 1200 ds T.-L., s.v. enfaire). Fréq. abs. littér. : 364. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 458, b) 603; XXe s. : a) 614, b) 467. Bbg. KLEIN Vie paris. 1976, pp. 149-150. - PAULI 1921, p. 27.

infect, ecte [ɛ̃fɛkt] adj.
ÉTYM. 1552; « plein de miasmes », 1363 (cette attestation, selon T. L. F., s'applique au sens 1); « perverti (goût) », v. 1361; lat. infectus, p. p. de inficere « mettre dans (un bain de teinture), imprégner; infecter, empoisonner », de in- « dans » (→ 2. In-), et facere « faire »; le sens « imprégné, empoisonné », au propre et au fig., est attesté au XVIe en français. REM. En épithète, l'adjectif est parfois antéposé dans les trois acceptions; plus souvent postposé.
1 Qui a une odeur puante, un goût ignoble (souvent dû à la corruption). Ignoble, pestilentiel, puant, putride, repoussant, répugnant. || Viande infecte. || Une charogne (cit. 1) infecte. || Un cloaque, un bourbier infect. || D'infectes vapeurs; des émanations infectes. Fétide; → Hâve, cit. 4. || Le nid de la huppe (cit. 1) est très sale et très infect (Buffon).Odeur, saveur infecte (→ Extravaser, cit.). || Un goût infect.Par métaphore :
1 Il a l'infecte odeur de la bouche qui ment.
Hugo, les Années funestes, XLI.
2 Il fallait donc déshonorer son nom dont il était si fier. Eh bien ! je me jurai que, ce nom, je le tremperais dans la plus infecte des boues, que je le changerais en honte, en immondice, en excrément !
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « La vengeance d'une femme ».
2 (Après 1850). a Très sale, d'un aspect repoussant. Dégueulasse (fam.), ignoble, répugnant, sale. || Il habite une infecte mansarde, un taudis infect.
b Très mauvais dans son genre. || Nous avons fait un repas infect; ce vin est infect ( Ignoble). || Il a fait cet été un temps infect. || Ce spectacle, ce film est infect, absolument infect. Détestable, exécrable, ignoble, moche.
3 Ils ne reviendront pas dans les chambres infectes (…)L'âtre était froid, les lits et le vin pleins d'insectes.
Baudelaire, Poèmes divers, II.
4 (…) je n'eus rien de plus pressé que de les noyer dans ma cuvette, sitôt rentré dans notre infect appartement.
Gide, Si le grain ne meurt, I, IV, p. 110.
5 — Quelle saleté ! (…) — Quoi ? — Ça ! dit-elle en désignant sa tasse de café (…) — Il est infect; vous pouvez l'emporter.
Sartre, la Mort dans l'âme, I, p. 59.
3 (V. 1458). Fam. Qui excite le dégoût moral. Abject, dégueulasse, ignoble, infâme, répugnant. || Un infect cabotinage (cit. 2). || Je trouve cela infect (→ Bûcher, cit. 1). || C'est infect de sa part.
(Personnes). || Il a été infect avec ses meilleurs amis.
6 Nul homme n'a été plus cruel que lui, ni plus mauvais, ni plus vicieux et plus infect (…)
Commynes, Mémoires, VII, 11, in Littré.
7 Tu es parti et moi je trime. Tu es un sale type. Un type infect.
Cocteau, les Enfants terribles, p. 40.
7.1 (…) les Danois peuvent être bien fumiers, ils seront jamais aussi infects que ce qui viendra de France, je veux dire pour nous (…)
Céline, Rigodon, p. 297.
(Impersonnel).
8 C'est trop infect, à la fin, cette grande bringue qui refuse de bouger, qui crève de gourmandise et qui ne peut pas faire un effort.
Cocteau, les Enfants terribles, p. 101.
CONTR. Aromatique, odoriférant, parfumé. — Propre. — Bon.
DÉR. Infectement, infecter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • infect — infect, ecte (in fèkt , fè kt ; au pluriel masculin, l s ne se lie pas : des lieux in fèkt et malsains) adj. 1°   Qui répand des exhalaisons d une odeur de corruption et malfaisantes. Il est puant et infect. Des eaux infectes. •   Semblables à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • infect — INFÉCT, Ă, infecţi, te, adj. 1. (Despre mirosuri) Greu, urât, puturos, rău; (despre aer) stricat, viciat, greu. 2. (Despre obiecte) Cu aspect respingător, neîngrijit, murdar, urât, de calitate proastă; rău. 3. (Despre oameni şi manifestările lor) …   Dicționar Român

  • infect — Infect, Infecte. Puant, gasté, corrompu, qui est infect. Il a l haleine si infecte. il est puant & infect. un lieu infect. l air infect …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Infect — In*fect , v. t. [imp. & p. p. {Infected}; p. pr. & vb. n. {Infecting}.] [L. infectus, p. p. of inficere to put or dip into, to stain, infect; pref. in in + facere to make; cf. F. infecter. See {Fact}.] [1913 Webster] 1. To taint with morbid… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Infect — In*fect , a. [L. infectus: cf. F. infect. See {Infect}, v. t.] Infected. Cf. {Enfect}. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • infect — in‧fect [ɪnˈfekt] verb [transitive] COMPUTING if a computer virus (= a program put secretly into your computer ) infects your computer, the programs on the computer stop working properly: • Once write protected, a disk can t be infected by a… …   Financial and business terms

  • infect — I verb adulterate, befoul, besmirch, blight, canker, cause illness, contaminare, contaminate, corrupt, debase, defile, dirty, empoison, envenom, foul, harm, impair, make ill, make impure, pervert, poison, pollute, putrefy, render unclean, smirch …   Law dictionary

  • infect — INFECT: Doit se dire de toute œuvre artistique ou littéraire que le Figaro n a pas permis d admirer …   Dictionnaire des idées reçues

  • infect — (v.) late 14c., from L. infectus, pp. of inficere to spoil, stain, lit. to put in to, dip into, from in in (see IN (Cf. in ) (2)) + facere perform (see FACTITIOUS (Cf. factitious)). Related: Infected; infecting …   Etymology dictionary

  • infect — [v] pollute, contaminate affect, blight, corrupt, defile, disease, influence, poison, spoil, spread among, spread to, taint, touch, vitiate; concepts 143,246 …   New thesaurus